Une entraide entre familles : engagement et solidarité

La CSF accueille toutes les familles quelle que soit leur forme juridique et toute personne, sans distinction d’origine, de nationalité, de choix religieux et d’option philosophique.

La CSF se bat pour une société solidaire qui préserve et développe les systèmes basés sur la solidarité où chacun donne selon ses moyens et reçoit selon ses besoins. Les actions et les réalisations de La CSF aboutissent, grâce à la solidarité et à l’entraide entre les familles.

 

La citoyenneté

La CSF fait de la participation des habitants dans la vie de la cité un enjeu majeur. La démocratie ne saurait se limiter à l’exercice du droit de vote. Elle suppose la participation du maximum de personnes à la vie sociale, économique et culturelle de la société. La participation, pour La CSF, peut aller de la concertation à la codécision, prenant ainsi en compte la capacité d’expertise des habitants.

 

La laïcité

La laïcité est faite de tolérance, d’acceptation des différences, du respect de la liberté de pensée. Les services, actions et animations de La CSF sont ouverts à tous dans le respect des différences religieuses, culturelles. La laïcité voulue par La CSF, c’est la démarche de dépassement de ses origines religieuses et culturelles pour aller vers l’autre et accepter non seulement de vivre ensemble, mais aussi de partager le même projet politique, social, économique.

 

La dignité, le respect

Accueillir les familles dans la dignité, c’est ne pas les juger, ne pas les culpabiliser, c’est ouvrir la porte de La CSF, c’est considérer que les familles qui ont des difficultés méritent le respect et sont capables, avec notre appui, de faire face à leurs difficultés.

Respecter la personne, c’est reconnaître ses droits, l’amener à formuler ses souhaits, son point de vue, lui permettre de faire des choix et de décider… Mais aussi lui faire prendre conscience de ses devoirs, pour qu’elle puisse les assumer.

 

La justice pour tous

La CSF se bat pour que l’accès aux droits des personnes soient effectif, et pas seulement théorique. Cela implique une lutte contre l’ensemble des facteurs qui font que de nombreuses familles ne bénéficient pas des droits auxquels elles devraient pouvoir bénéficier. Aussi, la justice pour tous implique une égalité de traitement des familles que nous recevons.